Annexe 1 : petites piques et clins d'il

Si, au cours des années 90, Capcom et SNK se sont affrontés à coups de jeux toujours plus convaincants et travaillés, la lutte n'en est pas restée à ce déballage de technique et de savoir-faire. Il y a eu une joute moins visible, plus vicieuse et au final, plus amusante. Les deux éditeurs ennemis d'alors se sont lancé diverses piques et autres attaques sournoises qui ont fini par virer aux clins d'il.

Le premier à tirer fut SNK en 1991, Capcom étant alors l'éditeur à abattre. Ce fut avec Fatal Fury, ce jeu comportant quelques inspirations pas si anodines.

Zangief
Raiden
Balrog
Michael Max

Cela devient plus flagrant dans Art of Fighting, avec Ryô Sakazaki, dont l'allure et les coups rappellent Ryû et, surtout, Ken.

Oh, le vilain Ryô qui copie Ken !

Dans Fatal Fury 2, c'est un des boss qui a un peu le même goût qu'un de ses homologues de Street Fighter II. Un petit goût... d'Espagne !

Vega
Laurence Blood

Ainsi, quasiment chaque jeu y va de sa petite copie de Capcom. Un petit Blanka repompé par ci, un Guile coréen par là, cela ne se verra pas (trop) !

Sans lames, cela doit faire moins mal.
Sommersault Zan ! Heu, Hien Kick ! On ne sait plus.

SNK va un peu plus loin avec The King of Fighters' 94. Peut-être que les programmeurs ont été sûrs de leur jeu. Peut-être est-ce la réputation de SNK, alors rival plus que sérieux de Capcom, qui a enhardi les scénaristes. Toujours est-il que lors d'une des séquences intermédiaires, on voit Rugal menacer les combattants de rejoindre sa collection de statues. Et parmi les statues en question, on reconnaît des personnages de Capcom : Guile, Fei Long, Akuma, Ryu, etc. Il y a même Reiji Oyama de Power Instinct, en fond.

Bonjour, je suis Rugal. J'ai maté plein de gars de chez Capcom : Guile, Akuma, Fei Long, Ryu, et peut-être même Zangief, si vous regardez au fond de la pièce ! J'ai même deux statues de Guile.

Après KOF '94, SNK finit par avoir assez d'assurance pour ne plus copier ou s'attaquer indirectement à Capcom. Faire un bon gros jeu qui inquiète le concurrent, c'est tout de même plus sain ! On pourra toujours trouver quelques inspirations ultérieures, mais rien de très notable.

De son côté, Capcom n'a en fait que peu copié SNK. On peut trouver qu'un des mouvements d'Akuma rappelle un coup de Robert Garcia, ou que le fameux Dramatic Battle des Street Fighter Alpha reprend le mode pour deux joueurs de Fatal Fury, mais pas de quoi fouetter une Felicia.

Même si elle existe, la copie dans le sens SNK - Capcom est plutôt rare.

Capcom réagit tout de même face à cette attitude. Par exemple, une fois la guerre contre SNK terminée, il y a un sacré clin d'il dans Capcom vs SNK, quand Guile rencontre Rugal. On voit la fameuse statue visible dans KOF '94 et Guile s'empresse de la détruire.

Il y a aussi une autre réponse, de plus grande ampleur. Elle mérite un chapitre à elle toute seule...

Page précédente Page suivante

   




 

SITES FILS